Jean-Sébastien Bach, sonates pour viole de gambe et clavecin

François Joubert-Caillet et Philippe Grisvard - Les 13 du 13, 100% baroques

Le gambiste François Joubert-Caillet et le claveciniste Philippe Grisvard nous invite à entendre tout l’univers vocal et instrumental de Jean-Sébastien Bach.

Ces trois Sonates BWV1027, 1028 et 1029 pour viole de gambe et clavecin obligées de Jean-Sébastien Bach sont probablement les œuvres pour cet instrument les plus connues de son répertoire, à la fois jouées dans cette formation originale, mais également souvent avec un violoncelle, un alto, ou un piano. Bach lui-même a adapté la Sonate BWV1039 pour deux flûtes et basse continue pour réaliser la BWV1027 jouée ici, et il n’était pas rare que le Kantor de Leipzig adapte ses pièces selon sa convenance, pour divers instruments.
À l’écoute de ces Sonates, certains thèmes rappellent en effet d’autres œuvres de Bach, à la fois instrumentales, mais aussi vocales. Il ne faut pas oublier que Bach était organiste, habitué à jouer avec les registrations de son orgue, c’est-à-dire de changer les couleurs des voix jouées en fonction de ses envies (sur un orgue, ce sont par exemple les jeux de « trompette », « montre », « flûte », « viole de gambe », « hautbois », etc.). La musique qu’il compose est marquée par cette flexibilité intrinsèque, chaque mélodie peut avoir plusieurs couleurs et être jouée sur plusieurs instruments. Ceci explique peut-être pourquoi la musique de Bach fonctionne si bien sur n’importe quel instrument, quel qu’il soit.
C’est avec cette idée que François Joubert-Caillet et Philippe Grisvard proposent d’interpréter ces Sonates : en imaginant concrètement quels autres instruments auraient pu jouer cette musique, dans d’autres cadres que celui de la musique de chambre. Ainsi, tel mouvement rappellera un air pour flûte, ou un air de Cantate avec trompette, un autre un recitativo accompagnato d’une Passion, ou une fugue pour chœur et orchestre dans un Motet ou une Messe, voire un mouvement d’une Sonate pour violon. La seule formation viole de gambe et clavecin permettra ainsi d’entendre tout l’univers vocal et instrumental du Kantor, facilité par la flexibilité naturelle de ces instruments à revêtir d’autres couleurs, à se fondre dans des identités autres que les leurs.

Programme

Johann Sebastian Bach (1685 – 1750), Sonate en sol mineur, BWV 1029 (Vivace, Adagio, Allegro)
Johann Sebastian Bach (1685 – 1750), Ricercar a 3 (Offrande Musicale), BWV 1079
Johann Sebastian Bach (1685 – 1750), Sonate en sol majeur, BWV 1027 (Adagio, Allegro ma non-tanto, Andante, Allegro moderato)
Johann Sebastian Bach (1685 – 1750), Partita n°2 BWV 1004 (Allemanda, Corrente, Sarabanda, Giga)
Johann Sebastian Bach (1685 – 1750), Sonate en ré majeur, BWV 1028 (Adagio, Allegro, Andante, Allegro)

Biographies

François Joubert-Caillet – Viole de gambe

François Joubert-Caillet est aujourd’hui une figure incontournable de la viole de gambe, s’inscrivant sur les pas des pionniers de la musique ancienne en faisant découvrir des beautés oubliées mais aussi...

En savoir plus

Philippe Grisvard

Décrit comme un claveciniste et un fortepianiste faisant « valoir une main de fer dans un gant de velours » (Diapason), Philippe Grisvard s’est imposé comme l’un des principaux experts actuels...

En savoir plus

Vous aimerez aussi

« Les 13 du 13 », 100% baroques !
Découvrir

La Scala Provence

Inaugurée en juillet 2022 en plein cœur d'Avignon et de son festival, La Scala Provence est le lieu de création rêvé par les artistes de toutes les disciplines avec ses quatre salles et studios d'enregistrement.

Découvrir
Découvrir

Label Scala Music

Créé en décembre 2021, le label d'édition discographique Scala Music accompagne les jeunes interprètes et les plus grands solistes.

Découvrir